Traumatisme acoustique : Une exposition à un environnement sonore d’une intensité trop élevée peut causer des dommages à l’audition. Ces dommages peuvent être temporaires ou permanents. La durée permise selon la loi varie en fonction du niveau d’intensité.

85 dB 8h d’exposition maximum
90 dB 4h d’exposition maximum
95 dB 2h d’exposition maximum
100 dB 1h d’exposition maximum
105 dB 30 min. d’exposition maximum
110 dB 15 min. d’exposition maximum
115 dB et + Aucune exposition

Certaines études démontrent cependant que des dommages peuvent apparaitre dès une exposition de 70 dB.

Bouchon : Une accumulation importante de cérumen dans le conduit auditif peut l’obstruer complètement et ainsi causer une perte auditive.

Barotraumatisme : Dommage à une partie de l’oreille par une variation de pression trop importante. C’est un danger qui guette, entre autre, les adeptes de plongée sous-marine.

Otite moyenne : Infection de l’oreille moyenne qui peut présenter une accumulation de liquide derrière le tympan et qui l’empêche de vibrer correctement.

Acouphènes : Son perçu par un individu mais qui n’existe pas dans son environnement. Il peut prendre différentes formes : sifflement, cloche, grondement, pulsation…

Presbyacousie : Surdité reliée à l’âge. Les années se ressentent sur le corps humain en général et l’audition n’y fait pas exception au même titre que la vue (presbytie).