jnaq4 ban

Par Philippe Fournier, audiologiste et professeur adjoint en audiologie au Département de réadaptation de la Faculté de médecine à l’Université Laval

Le terme « choc acoustique » a été proposé pour la première fois par des chercheurs s’intéressant aux symptômes rapportés par des téléphonistes par suite d’incidents acoustiques provenant de leur système d’écoute (Milhinch 2002).  Les incidents acoustiques sont définis comme des sons brefs, forts et inattendus. Des boucles de feedbacks, des grincements dus à des faux contacts électriques des appareils d’écoute ou des cris dans le récepteur sont tous des exemples d’incidents acoustiques fréquemment rapportés.  Par suite de ces incidents, différents symptômes otologiques peuvent apparaître dont les plus fréquents sont la douleur à l’oreille (81%), l’acouphène (51%), les troubles de l’équilibre (48%) et l’hyperacousie ou hypersensibilité aux sons forts (38%). Bien qu’il n’y ait pas de consensus scientifique sur le terme « choc acoustique », il réfère généralement à la présence d’un ou de plusieurs symptômes par suite d’un incident acoustique.

 

Depuis quelques années déjà, la présence de chocs acoustiques parmi les interprètes du parlement canadien à Ottawa défraie les manchettes (CBC-News 2019; ICI.Radio-Canada.ca 2019). Les reportages font mention que dans certains cas, les symptômes rapportés s’apparentent à ceux d’une commotion cérébrale incluant des nausées, des vomissements, des évanouissements, une désorientation et même une perte d’audition. De 2016 à 2019, les 72 interprètes permanents du Bureau de la traduction ont rapporté 28 incidents de ce genre. Pour une raison inconnue, les symptômes sont devenus plus fréquents avec le début de la pandémie et l’utilisation de plateforme de téléconférence générant une pénurie d’interprètes au parlement canadien (ICI.Radio-Canada.ca 2021, 2021). Ils existent très peu de données sur la prévalence des chocs acoustiques chez les interprètes de conférences.

 

Dans ce contexte, nous avons mené une étude en collaboration avec l’Association internationale des interprètes de conférences (AIIC) qui visait à évaluer et définir la prévalence des chocs acoustiques auprès de leurs membres (Fournier et coll. 2020). De plus, nous voulions identifier les symptômes rapportés par les interprètes exposés à des incidents acoustiques afin de les comparer à ceux rapportés par les téléphonistes. L’analyse des données collectées auprès de plus de mille membres (n=1035) situés aux quatre coins du monde a révélé une forte prévalence de chocs acoustiques : presque un interprète sur 2, soit entre 47% et 67% des répondants rapportent avoir subi un choc acoustique. La vaste majorité d’entre eux (85%) ont rapporté avoir subi plus d'un choc acoustique au cours de leur carrière. L’étude a révélé que les interprètes qui rapportent avoir subi un choc acoustique sont plus enclins à développer des symptômes otologiques comparativement aux interprètes n’ayant pas subi de chocs acoustiques. Les symptômes les plus fréquents sont dans l’ordre: 1) l’acouphène, 2) la sensation d’oreille bouchée, 3) l’hyperacousie ou hypersensibilité au son fort, 4) la douleur dans l’oreille et 5) la perte auditive et la sensation de tympan flottant/vibrant. 

 

Pour en apprendre davantage sur le sujet :

Télétravail et choc acoustique, le 3 mai, 19 h

 

Voir le calendrier



Références

CBC-News. 2019. “Canadian Government Interpreters Suffer ‘acoustic Shock,’ Other Concussion-like Symptoms | CBC News.” CBC. Retrieved April 19, 2022 (https://www.cbc.ca/news/canada/ottawa/federal-interpreters-raise-alarm-on-hearing-problems-1.5021258).

Fournier, P., Ballantyne, L., Orlando, M., Verdi, G., Ziegler, K. (2020) Acoustic Shocks Project – Final Report, International Association of Conference Interpreters

ICI.Radio-Canada.ca, Zone Politique-. 2019. “Des problèmes d’ouïe préoccupants chez des interprètes du fédéral.” Radio-Canada.ca. Retrieved April 19, 2022 (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1153062/problemes-ouie-interpretes-gouvernement-federal-canada).

ICI.Radio-Canada.ca, Zone Politique-. 2021. “La majorité des interprètes du Parlement blessés depuis le début de la pandémie.” Radio-Canada.ca. Retrieved April 19, 2022 (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1765697/interpretes-blessure-auditive-parlement-covid).

ICI.Radio-Canada.ca, Zone Politique-. 2021. “La pénurie d’interprètes nuit au fonctionnement du Parlement.” Radio-Canada.ca. Retrieved April 19, 2022 (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1772064/penurie-interpretes-parlement-canada).

Milhinch, J. C. 2002. “Acoustic Shock Injury: Real or Imaginary? Janice C. Milhinch.” AudiologyOnline. Retrieved July 25, 2020 (https://www.audiologyonline.com/articles/acoustic-shock-injury-real-or-1172).